Soutien aux intermittents

cineligue02Artistes et techniciens intermittents du spectacle sont indispensables à la vie culturelle de notre pays, qui n’aurait pas, sans elle, la richesse et le rayonnement qu’elle sait porter bien au-delà de ses frontières.. Aujourd’hui leur statut est menacé : la remise en question de leur régime fragilise leurs situations déjà précaires, met en danger tout un pan des politiques publiques et un partage plus équitable de l’accès aux pratiques culturelles.

A la Ligue de l’enseignement, dans près d’un département sur deux, les réseaux de diffusion du spectacle vivant permettent chaque année à plus de 300 000 jeunes de rencontrer la création contemporaine sur leurs lieux de vie. Loin des villes et des bourgs centres, les techniciens intermittents sont d’irremplaçables compagnons de nos réseaux, aménageant les salles et montant les spectacles au gré de l’itinérance militante qui est la nôtre. Ils construisent le théâtre avant que le théâtre n’y vive. Sans eux, et sans la souplesse de leur mode de rémunération (parce que l’aménagement culturel du territoire s’accommode mal d’horaires réguliers à jours fixes), aucun spectacle ne serait possible hors des capitales et des métropoles. Ces artistes dessinent par leur travail même l’image de l’intermittence : aller vers, jouer, rencontrer, repartir, aller ailleurs, rejouer sans qu’à aucun moment ne cesse la mission qu’ils accomplissent.

Nous appelons donc, au-delà du simple maintien de l’existence des annexes spécifiques au régime des intermittents, à la sauvegarde de leurs acquis déjà mis à mal à plusieurs reprises, et leur apportons notre soutien plein et entier.

Télécharger le communiqué