Refonder l’Ecole pour qu’elle soit celle de tous

Il y a près de 140 ans, la Ligue de l’enseignement a été fondée pour la généralisation de l’instruction et la création d’une École publique laïque, gratuite et obligatoire : une École creuset de la République.

Depuis, comme mouvement d’éducation populaire qui accompagne et prolonge l’éducation et la formation initiales, la Ligue de l’enseignement inscrit cet engagement dans son combat permanent pour une République démocratique, laïque et sociale par l’éducation, la culture, la solidarité et l’engagement civique. La laïcité, valeur de civilisation et principe de droit figurant dans notre Constitution, implique une lutte constante contre les injustices et pour la dignité de chaque individu.

Aujourd’hui, la Ligue de l’enseignement se mobilise contre les inégalités et les discriminations qui sapent le projet démocratique et social de la République. Elle agit pour la transformation et la démocratisation de l’École afin qu’elle soit bien « l’École de tous », pour de futurs adultes qui auront à se former tout au long de leur vie et à décider et à agir en citoyens pour un monde solidaire.

Des mutations profondes, inédites, rapides et incessantes affectent toutes les dimensions de la condition humaine : connaissances, techniques, vivant, relations sociales, identités, morale, économie, communication… Ces mutations créent des situations incertaines, contradictoires, paradoxales et interdépendantes. Elles engagent de nouveaux champs de responsabilités pour tous les humains. De plus, devant la montée des injustices et le délitement social, l’École s’efforce de maintenir ses valeurs, d’utiliser les marges de manœuvre dont elle dispose encore, de mobiliser ses ressources pour assurer sa mission.

Cependant, dans une société où les repères se brouillent, les peurs s’insinuent, l’avenir est opaque, l’emploi change de nature, le repli sur soi s’accentue, les inégalités se creusent, l’éducation et l’École subissent de plein fouet les effets de cette crise. La production de richesses, le progrès des sciences, la multiplication des informations ne semblent plus des promesses d’émancipation, faute d’un partage plus équitable…

Télécharger l’intégralité du texte « Refonder l’Ecole pour qu’elle soit celle de tous »