Pour une éducation à l’égalité filles-garçons

sup_onnion_001La Ligue de l’enseignement appelle les militants de ses 27 000 associations locales à dénoncer les pétitions mensongères distribuées devant les écoles de la République par des réactionnaires. Ceux-ci, en dénaturant grossièrement la réalité, s’opposent à des actions éducatives conduites en classe et dont l’objectif est de construire avec les enseignants et les élèves les conditions pour une égalité entre les filles et les garçons.

Ces manifestations intégristes, au prétexte de dénoncer « la théorie du genre », réduisent la question de l’identité sexuelle à sa seule dimension biologique, simplifient à outrance la question des rapports sociaux de sexe et les discriminations qui en découlent. En réalité, ces groupes passéistes contribuent à faire perdurer une situation d’inégalité qui n’a que trop duré entre les femmes et les hommes.

Les connaissances issues des études sur le genre sont des outils d’analyse et de compréhension permettant de mieux saisir, dans leur complexité, les processus qui enferment femmes et hommes dans des places et des rôles sociaux prédéterminés et hiérarchisés. Ces études sont bien un des leviers pour déconstruire les stéréotypes et les représentations qui freinent la progression des égalités.

Pour la Ligue de l’enseignement, l’éducation pour l’égalité entre les filles et les garçons est un enjeu décisif pour réussir à construire une société plus juste.

Ne cédons pas face à ce nouvel assaut d’obscurantisme.

Télécharger le communiqué de presse