Les nouveaux défis du développement

iem211interneL’aide au développement a été critiquée de bien des façons. On a dénoncé les visées stratégiques qu’elle dissimulait, l’arrogance drapée dans la générosité, l’économisme aveugle dont elle était le porte-drapeau. On a pointé à maintes reprises ses dérives : la dépendance, la corruption, les choix désastreux auxquels elle menait.

Toutes ces critiques méritent d’être entendues. Pour autant, on ne saurait se résoudre à l’indifférence face au destin des pays du Sud. Non pas au nom d’un devoir moral teinté de culpabilité, pas non plus pour l’amour de l’humanité, mais tout simplement parce qu’il s’agit de notre monde. D’un monde de plus en plus marqué par l’interdépendance, où les problèmes des uns sont aussi ceux des autres. Lire l’édito

Enjeux Sortir de l’aide pour entrer dans la co-opération
Dans un contexte de complexification des relations internationales s’affiche l’ambition d’une nouvelle politique française de développement. L’occasion pour tous les acteurs de solidarité internationale de revoir leurs principes et leurs pratiques de coopération. Lire l’article

Politique Pascal Canfin, ministre chargé du développement répond à nos questions
Le gouvernement affiche de réelles ambitions en matière de développement. Les Assises du développement et de la solidarité internationale, qui a réuni l’ensemble des acteurs du Nord et du Sud (Etat, ONG, syndicats, entreprises, collectivités territoriales…) et la future loi d’orientation et de programmation doivent affirmer les nouvelles priorités de l’aide au développement. Pascal Canfin, ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé du développement, nous les expose. Lire l’interview

Expériences Le dialogue civil comme levier de développement
Le Réseau marocain de concertation et de jeunesse (Rémajec), regroupant 64 associations marocaines, est désormais un acteur incontournable dans l’élaboration des  politiques publiques jeunesse. Il résulte de 10 ans d’apprentissage du dialogue civil via un outil de coopération lancé par la France au début des années 2000 : les programmes concertés pluri-acteurs. Lire l’article

Consommer autrement ici, vivre dignement là-bas
Si ses effets sur l’amélioration des conditions de vie des petits producteurs et de leur famille sont réels, le commerce équitable doit encore monter en charge. Dans l’Allier, la Ligue de l’enseignement a ouvert une boutique de produits issus du commerce équitable depuis 2008 et informe le public. Lire l’article

Rencontre A l’est, la formation pour rétablir l’équilibre
Dans certains pays d’Europe centrale et orientale, les inégalités n’ont cessé de se creuser depuis les vingt dernières années. Sur place, des acteurs se battent pour renverser la tendance, à l’image de Katarina Popovic, professeur à l’Université de Belgrade, pour qui la formation des jeunes et des adultes peut constituer un levier efficace de développement Lire l’article

Témoignage Donner la parole aux experts du Sud
Agir pour le développement, oui, mais quelle place donner aux acteurs locaux ? C’est bien souvent le point faible de l’action humanitaire, que d’exporter un savoir-faire issu du Nord, sans vraiment prendre compte les compétences des experts locaux. Ingénieurs sans frontières  tente d’inverser cette logique. Lire l’article

Fiche de lecture Le développement. Histoire d’une croyance occidentale
L’ouvrage de Gilbert Rist part d’une histoire précise des enjeux stratégiques de la notion de développement au temps de la Guerre froide. Il met en évidence l’écart entre d’une part la croyance qui proclame l’obligation morale de porter secours aux pauvres et de travailler pour le bonheur de tous, mobilisant d’innombrables organisations qui peinent à faire advenir ce qu’elles espèrent, et d’autre part des pratiques économiques qui reflètent les intérêts des acteurs en présence et produisent des résultats contraires à la croyance dont elles se réclament. Lire l’article

Télécharger le dossier dans son intégralité en cliquant ici