Evaluer n’est pas compter

SER3Comment savoir si une action conduite est la bonne et comment savoir si ses objectifs sont atteints ? Comment rendre des comptes au-delà du plan financier et mesurer la production d’utilité sociale ? En principe, grâce à l’évaluation, mais la méthode est souvent réduite au contrôle et à la sanction, à plus forte raison quand elle porte sur les politiques publiques. Lire l’édito

Enjeux
Une réponse aux défis de l’action publique
Malgré un impact et une contribution au débat public encore limités, l’évaluation connaît depuis une vingtaine d’années un réel développement. Crise des idéologies et de l’autorité, réorganisation de l’État, morcellement de la demande sociale… face à certaines difficultés, elle a certainement une carte à jouer. Lire l’article de Bernard Perret

Les associations et l’évaluation de l’action publique : subir ou pratiquer ?
Le tissu associatif reste encore assez peu familiarisé avec les principes et les méthodes de la pratique évaluative. La question laisse pourtant de moins en moins indifférent le secteur. Un certain nombre d’expériences illustrent la validité et l’intérêt de l’évaluation pour toutes les parties prenantes et au final pour la qualité des services rendus à la population. Lire l’article de François Lecouturier

Pratiques
F3E, la volonté des ONG d’évaluer pour évoluer
Le F3E 1 est le réseau dédié à l’évaluation, l’impact et la qualité des actions de solidarité internationale et de coopération décentralisée. Son histoire révèle que les ONG françaises se sont très tôt approprié l’évaluation, tant individuellement que collectivement, dans une recherche d’amélioration continue, d’impact et de qualité de leurs actions, à partir et au-delà du recours à l’évaluation. Lire l’article de Laurent Denis

Redynamiser le collectif autour du service civique
En fondant le Comité du service civique associatif (CSCA) 1, les associations ont franchi une étape : celle d’évaluer le dispositif mais aussi de questionner les différents mécanismes et résultats d’une action afin d’orienter leurs projets vers plus de qualité. Lire l’article

Lire et faire lire : évaluer ses marges de progrès
Notre action produit-elle réellement une plus-value sociale ? C’est sur la base de ce questionnement simple que, dès 2009, l’association Lire et faire lire a décidé d’investir le champ de l’évaluation. Lire l’article

Éclairage
L’expérimentation sociale, entre contraintes et opportunités
Si les dispositifs d’évaluation qui l’accompagnent peuvent apparaître contraignants, l’expérimentation sociale n’en est pas moins une chance pour le monde associatif de développer ses compétences et ses partenariats. Exemple avec la Ligue de l’enseignement de Midi-Pyrénées. Lire l’article

Télécharger le dossier dans son intégralité en cliquant ici