Déclaration au CSE du 21 mars 2013

Les débats parlementaires sur la loi de refondation de l’Ecole de la République qui sont en cours montrent combien il faut articuler toutes les compétences et tous les engagements.
La Loi d’Orientation est ambitieuse, et nous nous en félicitons, sur la nécessité de l’éducation partagée et la mobilisation de tous les acteurs de la communauté éducative.
Mais nombreux sont ceux qui regrettent que la loi n’aille pas plus loin, par exemple en faisant des Projets Educatifs de Territoire une nouvelle obligation publique garantie conjointement par l’Etat et les collectivités.

Télécharger notre déclaration