Biographie de Jean Macé

Jean MaceMilitant républicain en 1848, devenu « professeur de demoiselles » à la suite de l’exil alsacien auquel le contraint le coup d’Etat du 2 décembre 1852, Jean Macé (1815-1894) est également auteur à succès d’ouvrages de vulgarisation pédagogique.

Il lance, en 1866, un appel à la constitution d’une Ligue de l’enseignement dont la mission sera de former des citoyens aptes à faire usage, en raison et en conscience, du suffrage universel qui leur avait été attribué en 1848.

Si, d’une phrase, l’on devait résumer ce que fut sa trajectoire, l’on pourrait dire qu’en lui et son oeuvre majeure (la création de la Ligue de l’enseignement), s’exprime « l’ambition pédagogique républicaine de la seconde moitié du XIXè siècle ».

Peu de biographies lui ont été consacrées et celles qui existent, depuis longtemps épuisées, sont l’oeuvre de compagnons de route et d’héritiers. L’intérêt principal de celle-ci est de reconstituer la complexité tant de la démarche personnelle de Jean Macé, spiritualiste mais anticlérical convaincu, que celle du contexte historique de son activité militante au service de l’éducation populaire.

Cette biographie a été écrite par Jean-Michel Ducomte, président de la Ligue de l’enseignement, professeur à l’Institut d’études politiques de Toulouse et avocat à la cour. Aux éditions Privat, il a déjà publié Jaurès et les radicaux (2011) avec Rémy Pech, La liberté de s’associer (2011) avec Jean-Marc Roirant, Laïcité, Laïcité(s) ?, Anthologie de l’éducation populaire (2013) avec Jean-Paul Martin et Joël Roman.