Arrêté anti-burkini : « une atteinte grave aux libertés fondamentales »

conseilEtatLe Conseil d’Etat, saisi par la Ligue des droits de l’homme (LDH) et le Comité contre l’islamophobie en France (CCIF), s’est prononcé, vendredi 26 août, contre l’arrêté « anti-burkini » de Villeneuve-Loubet (Alpes-Maritimes).

La plus haute juridiction administrative française a jugé que « l’arrêté litigieux a (…) porté une atteinte grave et manifestement illégale aux libertés fondamentales que sont la liberté d’aller et venir, la liberté de conscience et la liberté personnelle ».

La Ligue de l’enseignement est soulagée par cette décision – éloignée des polémiques politiques qui divisent plus qu’elles ne rassemblent – qui est conforme au droit et à la protection des libertés individuelles.

Lire la décision du Conseil d’Etat

Lire les communiqués de presse de la LDH et du CCIF