Anthologie de l’éducation populaire

L’éducation populaire est née d’un désir : former des acteurs capables de comprendre les enjeux du débat public pour nourrir la démocratie. Tel était le projet de Condorcet, et celui de Jean Macé lorsqu’il appela à la fondation de la Ligue de l’enseignement.

Trois courants de pensée ont marqué son histoire et ses réalisations : un courant républicain, teinté de rationalisme, héritier de la pensée des Lumières, un courant confessionnel, principalement catholique, et un courant ouvrier, dont la contribution est parfois contestée.

Des évolutions, tant de ses champs d.’intervention que de ses pratiques, ont jalonné son développement, conduisant parfois à formuler des interrogations sur sa définition, voire sa permanence. Et cependant sa nécessité reste intacte dans des démocraties gagnées par l’incertitude.

L’ambition de cette anthologie est de proposer un regard rétrospectif sur les textes et les pratiques afin de favoriser l’émergence d’une volonté renouvelée de l’éducation populaire.

Quelques mots sur les auteurs.…

Jean-Michel Ducomte est avocat et professeur à l’Institut d’études politiques de Toulouse, spécialiste de droit public. Président de la Ligue de l’enseignement, il a également dirigé le cercle Condorcet du Midi toulousain. Il est coauteur de l’ouvrage Jaurès et les radicaux (Éditions Privat, 2011). Il est également l’auteur aux Éditions Privat de La liberté de s’associer (2011) et de Laïcité, Laïcité(s) (2012); deux volumes qui appartiennent à la collection Le comptoir des idées.

Jean-Paul Martin est agrégé d’histoire, maître de conférences à l’université Charles de Gaulle Lille 3 et membre du GSRL (Groupe sociétés religions laïcités) CNRS/Paris.

Joël Roman est philosophe et directeur de la collection « Pluriel » (Fayard).

Le livre est à paraître le 27 juin. Son prix : 15 euros. Pour toute commande : msthiroux [at] laligue [dot] org