Allemagne : le volontariat, culturel et populaire

 

p12-Abschlussseminar Langeoog IIILe service civil en Allemagne a longtemps été obligatoire. Avec la suppression du service militaire en 2011, il est aujourd’hui remplacé par le volontariat fédéral, un dispositif national qui touche toutes les catégories d’âges. Très intégré dans la culture allemande, il s’ajoute aux autres dispositifs de volontariat déjà existants pour les 16-27 ans comme le volontariat social ou le volontariat écologique. Dans tous les cas, il s’agit d’un engagement d’un an qui s’effectue, comme en France, dans des associations ou les structures publiques. Zoom sur l’ASC Göttingen (1), qui gère le dispositif en Basse-Saxe.

Depuis la création du volontariat social dans le sport en 2002, l’ASC porte le dispositif pour le land de la Basse-Saxe 2. Le club accompagne environ 750 volontaires chaque année et compte près de 900 structures d’accueil, principalement des clubs sportifs mais également de plus en plus d’établissements scolaires suite à la réforme scolaire en Basse-Saxe qui a permis le développement d’activités périscolaires.

Très populaire Outre-Rhin, l’année de volontariat est « une année de développement personnel et d’orientation professionnelle pour les jeunes en plus d’un engagement d’intérêt général » comme l’explique Ole Fröhlich, référent volontariat à l’ASC. Pendant leur volontariat, ils ont 25 jours de formation, répartis en trois séminaires organisés par l’ASC. Le club a également développé le volontariat à l’étranger dans cinq pays africains et en France en partenariat avec la Ligue de l’enseignement dans le cadre du volontariat franco-allemand.

Depuis 2011, l’ASC est également porteur du volontariat fédéral (Bundesfreiwilligendienst) : « Ce volontariat est aussi ouvert aux personnes de plus 27 ans, et pour lequel un engagement à temps partiel est possible » précise Ole Fröhlich. « À l’ASC, nous accueillons chaque année entre 20 et 40 volontaires plus âgés, souvent des seniors. Dans un même groupe peuvent se retrouver un professeur d’université à la retraite, une femme au foyer et un jeune diplômé au chômage. Le programme comprend moins de jours de formation mais nous organisons les séminaires avec la participation active des volontaires à commencer par le choix des thèmes abordés. Comme pour le volontariat social, la partie formation est un aspect fondamental de l’engagement. »

Le volontariat civil a été initié par les Églises dans les années 50. Les organisations caritatives ont rapidement suivi l’exemple en créant un volontariat dans le domaine médico-social. Aujourd’hui, les champs se sont élargis au sport, à la culture, à l’éducation, etc. En 2014, 100 000 personnes se sont engagées en Allemagne dans le cadre d’un volontariat social, écologique et du « Bundesfreiwilligendienst ».

Mélanie Schoger

  1. L’ASC Göttingen, club sportif créé en 1846, compte aujourd’hui 8 600 adhérents et propose un large éventail d’activités sportives qui vont des pratiques sportives classiques aux offres sportives et de loisirs répondant aux dernières évolutions du champ médical (marche nordique, gymnastique aquatique, rééducation, sport en chaise roulante). L’ASC est le plus important porteur du volontariat dans le domaine sportif en Allemagne. Plus d’infos sur : www.asc46.de 2. Les volontariats pour les 16-27 ans sont financés par les lands.